texte de la messe de lundi 20 juillet 2009

Publié le par @robase


..............
Réflexion Chrétienne entres amis
Chemin de la vie - Aube en forêt vosgienne 

Le chemin de la vie c'est le titre de cette splendide photo

l'EVANGILE AU QUOTIDIEN

Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Jn 6, 68


lundi 20 juillet 2009

Le lundi de la 16e semaine du temps ordinaire

Saint(s) du jour : Ste Marguerite (ou Marine) d'Antioche, vierge et martyre (4 ème s.),  St Elie, prophète (9ème s. av JC)

Voir le commentaire ci-dessous, ou cliquer ici
Saint Ephrem :
Le signe de Jonas


Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 12,38-42.

Quelques-uns des scribes et des pharisiens lui adressèrent la parole : « Maître, nous voudrions voir un signe venant de toi. » Il leur répondit : « Cette génération mauvaise et adultère réclame un signe, mais, en fait de signe, il ne sera donné que celui du prophète Jonas. Car Jonas est resté dans le ventre du monstre marin trois jours et trois nuits ; de même, le Fils de l'homme restera au coeur de la terre trois jours et trois nuits. Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas. Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que cette génération, et elle la condamnera ; en effet, elle est venue de l'extrémité du monde pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Dure, dure la percée du soleil 

Commentaire du jour :

Saint Ephrem (v. 306-373), diacre en Syrie, docteur de l'Église
Diatessaron 11, 1-3. (trad. SC 121, p. 195s rev.)

Le signe de Jonas


      Après tous les signes que notre Seigneur avait donnés, ces aveugles qui ne voyaient rien lui disaient : « Nous voulons voir un signe venant de toi ». Notre Seigneur a laissé de côté les rois et les prophètes, ses témoins, et il en a appelé aux Ninivites... Jonas avait annoncé la destruction aux Ninivites ; il leur avait inspiré la crainte, il avait semé chez eux la consternation ; et eux lui ont donné en retour la gerbe de la contrition et des fruits de la pénitence. Les nations ont donc été élues, et les incirconcis se sont approchés de Dieu. Les païens ont reçu la vie, et les pécheurs ont été convertis...

      « Ils réclamaient de lui un signe venant du ciel » (Lc 11,16), par exemple du tonnerre, comme pour Samuel (cf 1Sm 7,10)... Ils avaient entendu une prédication venue d'en haut, et ils n'avaient pas cru. C'est pourquoi la prédication est montée des profondeurs...: « Le Fils de l'homme restera au coeur de la terre, comme Jonas est resté dans le ventre du monstre marin »... Jonas  est monté de la mer et a prêché aux Ninivites qui ont fait pénitence et ont été sauvés. De même notre Seigneur, après avoir ressuscité son corps du séjour des morts, a envoyé ses apôtres parmi les nations ; elles ont été parfaitement converties et ont reçu la plénitude de la vie.   

Brume matinale - Près de la chapelle Sainte-Noyale 
Dieu est amour », dit saint Jean (1 Jean 4, 8); et il est aussi « un foyer d'amour pour se consumer » (Deutéronome 4, 24). Or, c'est ce foyer d'amour que le Verbe éternel vint allumer sur terre. « Je suis venu jeter un feu sur la terre; et qu'est-ce que je veux, sinon qu'il s'allume » (Luc 12, 49)? ah! Quelles belles flammes du saint amour Jésus allume dans les âmes, qui ont soif d'amour en le recevant par la sainte Communion! Saint Catherine de Sienne vit un jour, dans les mains d'un prêtre, la sainte Hostie sous la forme d'une fournaise d'amour et elle s'étonnait qu'au contact de ce vase incendié tous les coeurs ne fussent pas tout de flammes et entièrement consumés. Sainte Rose de Lima disait qu'en communiant il lui semblait recevoir le soleil; aussi de son visage s'échappait-il des rayons qui éblouissaient et de sa bouche il sortait une telle chaleur qu'on ne pouvait, après la Communion, lui présenter à boire sans se sentir la main brûlante comme en présence d'un brasier. Le saint roi Wenceslas, rien qu'en allant visiter le Saint Sacrement, éprouvait même dans son corps une ardeur si grande que le serviteur, dont il se faisait accompagner, ne sentait plus le froid, dès qu'en cheminant sur la neige il posait le pied dans les traces laissées par le saint. L'Eucharistie, disait saint Jean Chrysostome, est un feu qui nous embrase, de telle sorte que, transformés par la sainte Communion en autant de lions, et ne respirant plus que l'amour de Dieu, nous devenons l'effroi de l'enfer, au point qu'il n'a plus même le courage de nous tenter!


Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
que j'aime cette belle nature et le texte du jour
Répondre