L'Oblation Plénière de soi au Seigneur+poeme pour Titeflo+de Jésus a soeur Josefa

Publié le par @robase



Réflexion chrétienne entres amis



L'OBLATION PLÉNIÈRE DE SOI AU SEIGNEUR
Trente-sixième Élévation

NE VOYEZ EN ELLE QUE LE BIEN-AIMÉ EN LEQUEL VOUS AVEZ MIS TOUTES VOS COMPLAISANCES
C'est ici, ô Père, que j'aspire depuis l'heure à jamais bénie de mon saint baptême,
depuis cette heure où, pour retrouver ma justice perdue,

pour laisser cette justice envahir les puissances de mon âme, je fus plongé
tout entier en Jésus-Christ, en ce Mystère si grand de votre Piété.


Depuis lors, Père n'ai-je pas le droit d'élever mon Coeur à Vous,


avec le Coeur même de Jésus-Christ,
ma justice, ma justification, ma rédemption?

N'est-ce pas en Lui seul que je suis quelque chose, à vos yeux,


moi vil néant, créature infime, et que seule,
aussi, votre grâce a pu refaire, pour votre gloire?

Ne suis-je pas votre enfant, dès lors? Vous qui me voyez

qu'au travers de ce Jésus votre Bien-aimé, en lequel vous avez mis toutes vos complaisances,
ne pouvez-vous pas m'appeler, moi aussi, et dans un degré proportionné
à ma ressemblance de sainteté avec Lui, votre bien-aimé,

dans lequel vous vous complaisez?

Père, regardez-moi ainsi toujours. J'aime à sentir reposer sur mon âme

ce doux regard d'amour qui me pacifie,
en faisant croître toujours plus en cette âme votre grâce d'adoption.

Ne voyez en elle que le Bien-aimé! Oubliez tout le reste;

jetez un voile sur ma vie à moi, le passé et le présent;
ne considérez que la vie de Jésus circulant dans tout mon être

pour devenir et rester son prolongement, et comme une incarnation de surcroît.

Mettez en mon âme vos complaisances, toutes vos complaisances.
Ne fixez pas de bornes à ces regards qui créeront en moi

des capacités sans mesure, destinées à y parfaire
cette même grâce d'adoption qui fait tout le chrétien.

Quand je prierai, quand je vous invoquerai avec larmes,

quand je souffrirai durement, quand je me tiendrai dans l'agonie,
quand je serai étendu sur ma croix avec Jésus votre Bien-aimé,

ne voyez en moi que ce Bien-aimé, et trouvez dans les sentiments de mon âme, pour l'élever,
la sanctifier, la glorifier, les sentiments même de ce Fils de votre dilection!


Quelle merveille! Dieu se penchant sur cette âme, sa fille adoptive si conforme à l'image de son Fils premier-né d'entre toutes les créatures, la reconnaît pour une de celles qu'Il a prédestinées, appelées, justifiées, et Il tressaille en ses entrailles de Père, pensant à consommer son oeuvre, c'est-à-dire à la glorifier en la transférant en son royaume pour y chanter, dans les siècles sans fin, la louange de sa gloire.


Ô Père, ô Verbe, ô Esprit-Saint que je viens de contempler,
ô Trinité qui me donnez en Jésus-Christ la transformation vivante qui m'assimile à Lui,
puissé-je être devenu maintenant votre ciel, pour vivre la mesure
de sainteté des enfants de Dieu, et cela en vivant en contact avec Lui,


au fond de l'abîme sans fond, au-dedans, dans le ciel qu'Il s'est fait au centre de mon âme.

Ah! qu'est-ce que tout le reste ici-bas, comparé à ces réalités, qui doivent durer


voir l'image en taille réelle 
Voila pour toi Titeflo un joli poeme pour alleger le texte mystique!
beau gif
Poeme d'amitié
Bien plus que ça
*♥*♥*♥*♥*♥*♥*♥*
Ai-je vraiment le droit
De me confier ainsi à toi.
As-tu vraiment besoin
Que j'ajoute mes soucis aux tiens.

Tu m'es plus qu'utile,
Tu m'es nécessaire.
Tes écrits même les plus futiles
Me consolent et m'éclairent.

Peu importe le moment
Je sais que je serai écoutée.
C'est souvent bien assez
Pour me sentir rassurée.

Qu'il est bon de pouvoir exprimer
Ses états d'âmes en toute intimité.
Qu'il est bon de songer
Que c'est toi de l'autre côté.

Malgré la distance
Je sens ta présence.
Il me suffit d'une pensée
Pour te retrouver.

Ce que je vois
Je voudrais te le faire découvrir !
J'aimerais que tu sois avec moi
Pour mes peines et mes éclats de rire.

Non, je ne saurai plus me passer
De ces petits mots échangés.
De ce soutient énergique
De cette complicité magique.

Je me sens privilégiée,
De t'avoir rencontrée.
J'espère avoir bien su t'exprimer
L'importance de notre amitié.

Merci mon amie...

METS TOUTE TA CONFIANCE EN MON COEUR DANS LE SAINT-SACREMENT

 

 De Jésus à Soeur Josefa

 

" Je suis Dieu mais Dieu d'Amour!

Je suis Père, mais un Père qui aime

avec tendresse et non avec sévérité.

Mon Coeur est infiniment saint,

mais aussi infiniment sage et,

connaissant la misère et la fragilité humaines,

Il s’incline vers les pauvres pécheurs

avec une Miséricorde infinie. "

" J’aime les âmes

après qu’elles ont commis leur premier péché,

si elles viennent Me demander humblement pardon...

Je les aime encore,

quand elles ont pleuré leur second péché et,

si cela se répète,

Je ne dis pas un million de milliards,

mais des millions de milliards,

Je les aime et leur pardonne toujours,

et Je lave, dans le même sang,

le dernier comme le premier péché! "

" Je ne Me lasse pas des âmes

et mon Coeur attend sans cesse

qu’elles viennent se réfugier en Lui,

et cela d’autant plus, qu’elles sont plus misérables!

Un père n’a-t-il pas plus de soin de l’enfant malade

que de ceux qui se portent bien?

Pour lui, sa sollicitude et ses délicatesses

ne sont-elles pas plus grandes?

Ainsi, mon Coeur répand-Il sur les pécheurs,

avec plus de largesse encore que sur les justes,

sa Compassion et sa Tendresse. "

" Voila ce que je désire expliquer aux âmes:

J’enseignerai aux pécheurs

QUE LA MISERICORDE DE MON COEUR

EST INEPUISABLE;

aux âmes froides et indifférentes,

que mon Coeur est un feu

qui veut les embraser,

parcequ’Il les aime. "

 

" Je veux pardonner. Je veux régner.

Je veux pardonner aux âmes et aux nations.

Je veux régner sur les âmes,

sur les nations et sur le monde entier. "

 

" Pour effacer son ingratitude,

Je répandrai un torrent de Miséricorde. "

" Pour régner,

Je commencerai par faire Miséricorde,

car mon Règne est de Paix et d’Amour:

Voilà la fin que Je veux réaliser,

voilà mon Oeuvre d’Amour! "

 

" Si vous voulez le bonheur, Je le suis.

Si vous cherchez la richesse,

Je suis la richesse infinie.

Si vous désirez la paix,

Je suis la Paix. Je suis la Miséricorde et l’Amour! "

De Jésus a Soeur Josefa


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
que c'est vrai le coeur misericordieux de Jésus ,adorons le sans cesse!!!!
Répondre
T
merci
Répondre
T
les images sont belles,mais j'ai rien pigé du truc!snifffffff
Répondre
A
c'est eso ce texto!
Répondre