Pour vivre pardonné St Curé D'Ars 13 Juin 2009 :année Sacerdotale

Publié le par @robase


Réflexion Chrétienne entres amis

Petite chapelle d'Ethiopie

Année Sacerdotale 19 juin 2009 au 19 juin 2010
 pour la sanctification des prêtres .

 

Curé d'Ars

100 paroles du Saint Curé d'Ars
sur la Miséricorde de Dieu

Pour vivre pardonné
“LA MISÉRICORDE DIVINE OUVRE À LA VIE RÉCONCILIÉE.”

Si nous comprenions bien ce que c'est d'être enfant de Dieu, nous ne pourrions faire le mal... Etre enfant de Dieu, oh, la belle dignité !


Que c'est beau une âme ! L'image de Dieu se réfléchit dans une âme pure comme le soleil dans l'eau.


Une âme pure fait l'admiration des Trois Personnes de la Sainte Trinité. Le Père contemple son ouvrage : "Voilà donc ma créature !", le Fils, le prix de son sang - on connaît la beauté d'un objet au prix qu'il a coûté -, le Saint Esprit y habite comme dans un temple.


Une âme pure est auprès de Dieu comme un enfant auprès de sa mère.

Dieu tient l'homme intérieur comme une mère la tête de son enfant pour le couvrir de baisers et de caresses.


On ne peut pas comprendre le pouvoir qu'une âme pure a sur le Bon Dieu. Ce n'est pas elle qui fait la volonté de Dieu, c'est Dieu qui fait la sienne.


Notre langue ne devrait être employée qu'à prier, notre cœur qu'à aimer, nos yeux qu'à pleurer.



La prière est toute-puissante auprès de Dieu.



Tandis que l'âme qui prie avec ferveur et persévérance devient semblable à une hirondelle qui s'élève dans les airs avec facilité et à une grande hauteur, de même la prière d'une âme fervente pénètre jusqu'au trône de Dieu et contemple ses attributs.



Si nous comprenions tout le bonheur d'une âme enflammée d'amour du Bon Dieu, si nous pouvions goûter combien il est doux de marcher toujours en sa présence, de nous sentir sous son regard, de nous laisser conduire par sa main, nous penserions toujours à Lui, nous ne pourrions pas faire autrement. Ce serait notre plus grand bonheur de chaque jour.



Un chrétien qui aurait la foi mourrait d'amour.



Ceux qui n'ont ni combat, ni peine à soutenir en ce monde sont comme des eaux mortes qui croupissent. Mais ceux qui endurent leurs peines, les souffrances, les combats, ressemblent à des eaux rapides qui sont plus limpides quand elles passent par des rochers et tombent en cascades.

Ce ne sont ni les longues, ni les belles prières que le Bon Dieu regarde, mais celles qui se font du fond du cœur, avec un grand respect et un véritable désir de plaire à Dieu.




La contrition, c'est le baume de l'âme.


Les combats nous mettent au pied de la Croix et la Croix à la porte du ciel.

Mettez un beau raisin sous le pressoir, il en sortira un jus délicieux. Notre âme, sous le pressoir de la Croix, produit un jus qui la nourrit et la fortifie.

 



Chapelle Ethiopie

Bonne journée à tous... et pensez à prier, même courtement, à divers moments de votre journée.
Soyés bénis.

Ancilla

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
trés beau texte
Répondre
T
superbe!
Répondre