Faites l'expérience du pardon absolu+com.de la messe

Publié le par @robase


 Réflexion chrétienne entres amis




Faites l'expérience du pardon absolu

La culpabilité, en souffrons-nous ? Avons-nous honte d’actions passées ? Un secret ronge-t-il notre âme ? La culpabilité est un lourd fardeau. Comment nous en débarrasser ?
Nous pouvons la dénier, mais elle revient toujours.
Nous pouvons essayer de racheter la faute par de bonnes actions, mais cela ne suffit jamais.
Impossible de la nier, impossible de nous racheter. Comment donc nous libérer de notre culpabilité ?
Souvent, nous nous sentons coupables parce que nous le sommes. Pour être libérées de notre culpabilité, nous devons être pardonnées. Dieu veut nous pardonner à tous, qui que nous sommes, quoi que nous ayons fait. Personne n’est trop mauvais pour recevoir le pardon parfait de Dieu. Personne n’est assez bon pour s’en passer.
Jésus offre le pardon absolu. De la croix, Jésus a prié : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font. (Luc 23 :34)» Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi Jésus a subi un tel supplice ? Pourquoi devait-il tant souffrir ?
Dieu prend le péché au sérieux. La faute doit être expiée, payée en entier. Jésus a été brutalement battu et exécuté parce que c’était là le prix énorme du pardon de nos péchés.
Grâce à la mort de Jésus pour nous, Dieu nous offre le pardon parfait, un pardon gratuit. Nous n’avons qu’à le recevoir par la foi.
Nous pouvons jouir d’un pardon absolu aussi avec l'absolution du prêtre Representant de Jésus misericordieux.

flower
sunny



Saint Cyprien (v. 200-258), évêque de Carthage et martyr


La Prière du Seigneur, 18 (trad. Hamman, DDB 1982, p. 52 rev. ; cf bréviaire)

« Notre pain de ce jour »



      « Donne-nous notre pain quotidien. » Ces paroles peuvent s'entendre au sens spirituel ou au sens littéral : dans le dessein de Dieu, les deux interprétations doivent contribuer à notre salut.

      Notre pain de vie c'est le Christ, et ce pain n'est pas à tout le monde, mais il est à nous. Comme nous disons « notre Père », parce qu'il est le Père de ceux qui ont la foi, ainsi nous appelons le Christ « notre pain », parce qu'il est le pain de ceux qui forment son corps. Pour obtenir ce pain, nous prions tous les jours ; nous ne voudrions pas...à cause d'une faute grave...nous priver du pain du ciel, nous séparer du corps du Christ, lui qui a proclamé : « Je suis le pain vivant descendu du ciel : si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement. Et le pain que je donnerai c'est ma chair pour la vie du monde » (Jn 6,51)... Le Seigneur nous a mis en garde : « Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l'homme, et ne buvez son sang, vous n'aurez pas la vie en vous » (Jn 6,53). Nous demandons donc tous les jours de recevoir notre pain, c'est-à-dire le Christ, pour demeurer et vivre dans le Christ, et ne point nous écarter de sa grâce et de son corps.

      Nous pouvons aussi comprendre cette demande de la façon suivante : nous avons renoncé au monde ; par la grâce de la foi nous avons rejeté ses richesses et ses séductions ; nous demandons simplement la nourriture... Celui qui commence à être le disciple du Christ et renonce à tout selon la parole du Maître (Lc 14,33), doit demander la nourriture de chaque jour et ne pas se préoccuper à longue échéance. Le Seigneur a dit : « Ne vous inquiétez pas pour demain ; demain s'inquiètera de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine » (Mt 6,34). Le disciple demande donc avec raison sa nourriture du jour, puisqu'on lui interdit de se préoccuper du lendemain.





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
oui certes Jésus nous pardonne nos péchés
Répondre